Compétition

A l'aide d'une tige flexible (fouet) le frappeur propulse le hornuss, un palet en matière synthétique de 78g, posé sur une rampe de lancement (bock) en direction du camp adverse. Dans l'aire de jeu (qui commence à 100m du bock, fait 180m de long et va en s'élargissant de 8 à 14m), l'équipe adverse essaie d'intercepter le hornuss au moyen de palettes tenues ou lancées.

competition hornussChaque frappeur effectue à chaque passe deux frappes comptant pour le calcul des points, avec trois tentatives au maximum. Quand tous les joueurs ont frappé, les équipes inversent les rôles.

Un jury de six personnes détermine si le projectile a été intercepté et si oui, à quelle distance. S'il atterrit dans l'aire de jeu sans avoir été intercepté, l'équipe des intercepteurs est pénalisée. Les pénalisations déterminent le score, individuel et par équipe, des frappeurs.

Pour atteindre des distances élevées, il faut combiner à la fois force, corpulence et flexibilité en suivant un entraînement intense. La distance de frappe est calculée en points. Pour marquer un point, il faut atteindre la distance de 100m, ensuite le frappeur reçoit 1 point pour chaque 10m supplémentaires (160m = 6 points). Ces points sont pris en compte tant pour le classement individuel que pour le résultat de l'équipe. Lors de la frappe, on cherche à obtenir un total par équipe plus élevé que celui de l'équipe adverse. Ce qui décide toutefois de l'issue du jeu, c'est surtout la performance atteinte lors de l'interception du hornuss par l'équipe receveuse.

estavayer-2016